⟵ Retour

Le Parlement européen veut renforcer les armes commerciales de l'UE

© Then Chih Wey

Alors que l'OMC est en crise et que l'agressivité des Etats-Unis saute aux yeux, l'UE cherche à se donner les moyens de riposter à toute attaque commerciale jugée injustifiée.

Le texte sur lequel s'est entendue la commission parlementaire en charge du Commerce international va plus loin : sur proposition de l'eurodéputée (Renew Europe) Marie-Pierre Vedrenne, en charge de ce dossier, le Parlement souhaite que l'Union puisse imposer des mesures de rétorsion dès l'ouverture d'une procédure auprès de l'OMC. « C'est pour moi un élément de dissuasion capital dans la négociation avec un Etat », résume Marie-Pierre Vedrenne qui ne cache pas qu'il a fallu argumenter, dans les arcanes du Parlement, pour convaincre que sa vision n'était pas protectionniste. Là où certains redoutent que l'Europe, par de tels dispositifs, contribue à une escalade de la tension commerciale, elle rétorque que « se doter d'instruments ne sert pas forcément à attaquer ».

Article à lire sur le site de Les Échos


Politique commerciale de l'UE, fin de la naïveté ?
Depuis le grand hall du parlement européen de Bruxelles, un magazine d'analyse didactique et décalée sur l'Union européenne.
Réaction à la publication de la nouvelle stratégie de la Commission européenne Une politique commerciale ouverte, durable et ferme
« Des changements d’orientations nécessaires qui méritent une réelle concrétisation »
La députée européenne parle d’Europe aux étudiants
Vendredi 29 janvier, ​Marie-Pierre Vedrenne a parlé d’Europe aux étudiants de BTS, dans le secteur agricole au lycée du Rheu, près de Rennes.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la mesure d'audience (données personnelles).
OK