⟵ Retour

Semi-conducteurs: les dessous de l’union entre Bruxelles et Washington

Prometteuse sur le plan économique, cette nouvelle alliance transatlantique sonne politiquement comme un alignement de l’UE sur les Etats-Unis, dans la guerre commerciale face à Pékin.

Affirmée début décembre 2020 par la Commission européenne, l’ambition de bâtir une nouvelle instance de coopération baptisée Conseil transatlantique du commerce et des technologies devrait se concrétiser ce mardi. « Il s’agit avant tout de définir ensemble les normes mondiales de l’utilisation des nouvelles technologies, en tant que démocraties, précise l’eurodéputée MoDem Marie-Pierre Vedrenne, vice-présidente de la commission parlementaire du Commerce. Evidemment, une telle alliance vise particulièrement la Chine qui domine aujourd’hui ce secteur, avec le risque de fixer les normes au niveau international ».

Partant, Européens et Américains pourraient se soutenir mutuellement dans leurs projets industriels, l’un et l’autre ayant intérêt à la diversification de l’approvisionnement, voire s’assurer de se livrer mutuellement en situation de pénurie. « Nous avons la volonté d’affirmer notre souveraineté numérique et de construire notre autonomie stratégique. Une autonomie stratégique ouverte fondée sur la coopération avec nos partenaires, comme les Etats-Unis, qui partagent nos valeurs » explique Marie-Pierre Vedrenne.

Lire la suite dans l'Opinion.


Le point PFUE : le mécanisme européen d’ajustement carbone aux frontières
Dans le but de mettre sur un pied d’égalité les pollueurs européens et étrangers, cette taxe carbone permettrait de taxer les importations de produits non-européens dont les émissions carbones sont particulièrement fo...
Poland 'on the path to Polexit' after top court deems ECJ measures unconstitutional
Les députés européens ont averti que la Pologne se dirigeait vers un « Polexit » - une version polonaise du Brexit - après que la plus haute juridiction du pays a jugé que la Pologne n'était pas obligée de suivre l'or...
Défense économique : comment l'Europe peut riposter aux coercitions étrangères
La Commission vient de clore sa consultation pour créer une riposte aux coercitions économiques exercées par des Etats tiers. Dans un rapport paru ce mercredi, le centre de recherche ECFR pointe les risques associés à...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la mesure d'audience (données personnelles).
OK