⟵ Retour

Dol-de-Bretagne. Marie-Pierre Vedrenne, une eurodéputée à la ferme

Vendredi, la députée européenne, Marie-Pierre Védrenne, a visité la ferme pédagogique du Petit Gué, qui dépend du lycée agricole Les Vergers.

Trois élèves en seconde année de BTS en analyse conduite et stratégie de l’entreprise, Antonin, Hugo et Alan, ont présenté l’exploitation, qui a la particularité d’avoir, fait unique en France pour un lycée agricole, sa propre marque de yaourt (Le P’tit Gué), distribuée dans les commerces de la région.

La ferme élève des cochons bio, possède un élevage de vaches nourries avec de l’herbe locale.

La ferme, qui valorise 50 000 litres de lait, possède une salle de traite ultramoderne. « Nous espérons bien aller au-delà dans l’avenir », assure Philippe Pinot, le directeur de l’établissement.

Mais ce qui a le plus surpris la députée, c’est l’élevage de 40 buffles, de jolis spécimens assez rares dans la région.

Marie-Pierre Vedrenne est vice-présidente de la commission du commerce international, et membre de la commission de l’emploi et des affaires sociales.

« Je viens pour me rendre compte des possibilités offertes aux élèves, et rendre compte de nos actions au sein de la commission. Je suis aussi intéressée d’entendre les souhaits de ces jeunes, qui sont les agriculteurs de demain, et auront peut-être leur place dans ce commerce international. »

Une députée qui s’efforce de visiter régulièrement des établissements scolaires, pour y expliquer le rôle de l’Europe et des élus européens.

Article à retrouver sur le site du journal Ouest-France : https://www.ouest-france.fr/bretagne/dol-de-bretagne-35120/dol-de-bretagne-marie-pierre-vedrenne-une-deputee-a-la-ferme-7121335


Une session du Parlement européen au lycée Sainte-Anne d’Auray
La suite de l'article à lire sur le site du journal Le Télégramme - 3 avril 2021...
Le Traité d'investissement Chine-Union européenne a du plomb dans l'aile
Les sanctions prises par Pékin à l’encontre de cinq eurodéputés sèment le doute sur le processus de ratification par le Parlement européen de l’accord, qui doit être lancé dans les prochains mois
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la mesure d'audience (données personnelles).
OK