⟵ Retour

Commerce international : adoption de mon rapport

Communiqué de presse

C’est une nouvelle victoire en matière de commerce international 

pour Marie-Pierre Vedrenne, eurodéputée Renaissance.

Ce mardi 19 janvier 2021, le Parlement européen a adopté à une très large majorité (653 pour, 10 contre et 30 abstentions) son rapport sur l’application et le respect des règles en matière commerciale dit « enforcement ». Une première étape dans l’établissement d’une Union européenne plus crédible, plus efficace et plus ambitieuse. 

Après le 6 juillet 2020 et la position du Parlement européen et le 28 octobre 2020 avec l’accord de trilogue, c’est dans un contexte commercial synonyme de rapport de force que les avancées portées par Marie-Pierre Vedrenne ont été adoptées en session plénière.  

« L’Europe disposera d’un instrument supplémentaire pour muscler sa politique commerciale, pour s’affirmer en tant que puissance et assurer notre autonomie stratégique. L’impérieuse nécessité de muscler notre politique commerciale, le pressant devoir de mieux défendre nos intérêts européens, l’impératif renforcement de notre arsenal juridique, c’est ce que symbolise l’adoption de ce rapport.»

Alors que le blocage de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) persiste et que le commerce international ne sera certainement et malheureusement pas la priorité de la nouvelle administration américaine, ce nouvel instrument arrive à un moment opportun. Il permet à l’Union européenne d’accroître sa boîte à outils en se dotant de contremesures efficaces à l’égard de nos partenaires commerciaux.

 « Le vote de ce rapport est une grande fierté. Vrai pas en avant dans l’affirmation de l’Union européenne comme puissance commerciale, il est le fruit d’un travail d’influence et de conviction. 

 L’Europe se muscle, s’arme et renforce son autonomie stratégique. L’Union européenne pourra enfin prendre des mesures non seulement dans les domaines des marchandises et des marchés publics mais aussi dans le secteur des services et les droits de propriété intellectuelle harmonisés au niveau européen. Il était temps de nous assurer les moyens de nos ambitions. C’était un véritable enjeu d’efficacité et de crédibilité. 

Désormais il convient de maintenir le cap et de poursuivre dans cette lancée, j’attends beaucoup de la proposition de la Commission européenne d’un nouvel instrument d’ici la fin de l’année pour lutter contre les mesures coercitives de pays tiers. » 

« Avec ce rapport, j’ai mis un point d’honneur à défendre un commerce international qui soit régulé, juste et durable. Les dispositions en matière de développement durable dans nos accords doivent aussi être respectées et mieux appliquées. »


Le point PFUE : le mécanisme européen d’ajustement carbone aux frontières
Dans le but de mettre sur un pied d’égalité les pollueurs européens et étrangers, cette taxe carbone permettrait de taxer les importations de produits non-européens dont les émissions carbones sont particulièrement fo...
Poland 'on the path to Polexit' after top court deems ECJ measures unconstitutional
Les députés européens ont averti que la Pologne se dirigeait vers un « Polexit » - une version polonaise du Brexit - après que la plus haute juridiction du pays a jugé que la Pologne n'était pas obligée de suivre l'or...
Défense économique : comment l'Europe peut riposter aux coercitions étrangères
La Commission vient de clore sa consultation pour créer une riposte aux coercitions économiques exercées par des Etats tiers. Dans un rapport paru ce mercredi, le centre de recherche ECFR pointe les risques associés à...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la mesure d'audience (données personnelles).
OK