⟵ Retour

Space. « L’agriculture française doit peser plus à Bruxelles ».

La Rennaise Marie-Pierre Vedrenne (Modem), députée européenne, était mardi à l’ouverture du salon international de l’élevage. Pour peser dans les débats commerciaux, elle invite les filières agricoles françaises à être plus présente dans les instances européennes à Bruxelles. Entretien.

@Ouest-France

Ouest-France : En juillet, vous avez parlé de « bonne nouvelle » après la ratification par l’Assemblée nationale de l’accord de libre-échange avec le Canada (Ceta). Au salon Space, à Rennes, vous avez cependant pu voir des éleveurs inquiets…

Marie-Pierre VEDRENNE : C’est vrai, et cela a souvent été le cas pour lors de négociations antérieures, pour d’autres accords commerciaux. C’est justement à nous, députés européens de faire notre travail. Ainsi, pour l’accord avec Mercosur (accord commercial avec le marché commun d’Amérique du sud), nous sommes justement en train d’en faire le « toilettage » juridique », nous devons en faire l’analyse précise. Pour le moment, non seulement nous n’avons pas encore la totalité du texte, mais ce qui en ressort c’est qu’il n’est pas en adéquation avec l’accord de Paris sur le climat.

Article à retrouver sur Ouest-France



Nos partenaires commerciaux ne respectent pas leurs engagements
La députée européenne Marie-Pierre Vedrenne (Renew Europe) s’oppose à l’adoption de l’accord actuel avec le Mercosur.
Opinion | Renforçons la coopération transatlantique pour sauver le climat
Dans une tribune, Pascal Canfin et 100 décideurs européens appellent l'Union européenne et les Etats-Unis à travailler ensemble pour verdir leurs économies.
L’eurodéputée s’est pliée aux questions des lycéens
L’eurodéputée Marie-Pierre Vedrenne est venue vendredi au lycée Sainte-Anne, juste avant que les élèves ne retrouvent l’école à la maison, cette semaine.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la mesure d'audience (données personnelles).
OK