⟵ Retour

La fibre s’est implantée en Bretagne romantique

Vendredi après-midi, c’était le lancement de la fibre en Bretagne romantique. Plus de 2 000 foyers sont désormais actifs.

Benoît Sohier, référent Mégalis de la communauté de communes a souligné la fin de la première phase avec l’installation de près de 2000 prises, à Combourg (867), Saint-Pierre-de-Plesguen (559) et Tinténiac (400).

La tranche 2 (2019-2023) installera plus de 6 000 prises, et la dernière (2023-2026), plus de 10 000. Soit un total de plus de 19 000 prises sur ce territoire.

À la différence des grosses agglomérations, où ce sont les opérateurs qui financent, là, les sources de financement sont multiples : l’Europe, l’État, la Bretagne, la communauté de communes. L’installation de chaque prise coûte, en moyenne, près de 2000€.

Un habitat très dispersé

Pour la Bretagne romantique, c’est environ 445 €, soit une enveloppe totale de 8,30 M€ qu’il reste encore à fiancer, à hauteur de 6,50 M€.

Ludovic Coulombel, vice-président du conseil départemental chargé du numérique, s’inscrit en faux sur ce qui est dit parfois, comme quoi « la Bretagne serait en retard ». Il reconnaît que le départ a été plus lent que prévu. Il est vrai aussi que dans notre région, l’habitat est très dispersé, donc le réseau est forcément plus difficile à déployer.

1,2 M de prises vont être installées en Bretagne et le plan, qui devait s’achever en 2030, a été ramené à 2026. En Ille-et-Vilaine, le Département prend à sa charge 135 € par prise. « C’est un engagement fort, d’équilibre et d’équité par rapport à un service. Pour la phase 3, le financement n’est pas arrêté : on compte énormément sur la mobilisation de l’Union européenne. »

La conseillère régionale, Catherine Saint-James a reconnu que cela avait été un peu compliqué au niveau de la Bretagne. « La priorité a été donnée aux entreprises. C’est une nécessité cruciale d’être raccordé aux réseaux, d’autant plus en ce moment. »

La députée européenne, Marie-Pierre Védrenne était ravie d’être là. « Merci de la sollicitation, merci à vous de mettre en avant l’Union européenne. On est souvent oublié… »

La suite de l'article à lire sur le site de Redon Maville / Ouest France


Réaction à la publication de la nouvelle stratégie de la Commission européenne Une politique commerciale ouverte, durable et ferme
« Des changements d’orientations nécessaires qui méritent une réelle concrétisation »
La députée européenne parle d’Europe aux étudiants
Vendredi 29 janvier, ​Marie-Pierre Vedrenne a parlé d’Europe aux étudiants de BTS, dans le secteur agricole au lycée du Rheu, près de Rennes.
L’Europe verse 65 000 € pour le Jardin du Hill
"A travers la politique régionale et ces fonds européens sur notre territoire, l’Europe prend place dans le quotidien des Bretons en cofinançant des projets locaux, soulignait l’élue membre du Modem, devenue...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la mesure d'audience (données personnelles).
OK