⟵ Retour

La politique commerciale européenne suspendue aux lèvres de Joe Biden

Alors qu’elle semblait convaincue de la nécessité de défendre ses intérêts, l’Union européenne apparaît divisée devant le résultat de l’élection américaine. 

La Commission européenne a reçu plus de 400 contributions dans le cadre de la consultation publique qu’elle organise dans la perspective de la révision de la politique commerciale européenne, prévue en 2021. Les chefs d’Etat et de gouvernement discuteront la semaine prochaine à Bruxelles du futur de la relation transatlantique après l’élection de Joe Biden.

« Il y a la réforme de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), la nécessité d’une juste concurrence, c’est plutôt pas mal… Cela aurait pu être pire », résume Marie-Pierre Vedrenne à propos de la position du Parlement européen (PE) sur la révision de la politique commerciale de l’UE que la Commission européenne opérera en 2021. Regrettant les « points de rupture dans l’hémicycle », l’eurodéputée française du MoDem et du groupe Renew (libéral) préfère retenir les points positifs de la résolution pour le moins indigeste adoptée la semaine dernière par le PE.

La suite de l'article à lire sur le site de l'Opinion


Politique commerciale de l'UE, fin de la naïveté ?
Depuis le grand hall du parlement européen de Bruxelles, un magazine d'analyse didactique et décalée sur l'Union européenne.
Réaction à la publication de la nouvelle stratégie de la Commission européenne Une politique commerciale ouverte, durable et ferme
« Des changements d’orientations nécessaires qui méritent une réelle concrétisation »
La députée européenne parle d’Europe aux étudiants
Vendredi 29 janvier, ​Marie-Pierre Vedrenne a parlé d’Europe aux étudiants de BTS, dans le secteur agricole au lycée du Rheu, près de Rennes.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la mesure d'audience (données personnelles).
OK