⟵ Retour

Quels sont les produits français protégés par l’accord UE-Chine sur les indications géographiques ?

Les eurodéputés ont validé ce jeudi 12 novembre l’accord entre Union européenne et Chine sur la protection d’indications géographiques. 25 indications géographiques françaises sont concernées, essentiellement des vins, spiritueux et fromages. Le Calvados en fait partie.

Les eurodéputés ont soutenu ce jeudi 12 novembre 2020 à une large majorité (645 voix pour) l’accord de l’Union européenne (UE) avec la Chine signé en septembre 2020.

Il permettra à 100 produits européens disposant d’une indication géographique d’être juridiquement protégés contre les imitations et contre l’utilisation abusive du nom d’un produit en Chine. En échange, 100 produits chinois bénéficieront de la même protection dans l’UE. D’ici quatre ans, l’accord sera étendu à 175 nouveaux produits européens et chinois. L’accord doit entrer en vigueur début 2021.

Le Parlement européen néanmoins inquiet des distorsions de concurrence

Le Parlement européen a néanmoins exprimé son inquiétude lors de ce vote quant aux pratiques de distorsion du marché par les entreprises d’État chinoises, aux transferts forcés de technologies et à d’autres pratiques commerciales déloyales. Les eurodéputés ont également pointé qu’il existait des rapports faisant état de l’exploitation et de la détention d’Ouïgours dans des usines en Chine. « Ouïgours, Hong Kong, Tibet : il n’est pas envisageable que le renforcement des relations UE-Chine, si nécessaire qu’il soit, se fasse au prix d’un silence sur la situation alarmante des droits de l’Homme dans le pays », a déclaré l’eurodéputée Modem Marie-Pierre Vedrenne (Renew Europe). « Une coopération renforcée avec la Chine doit aller de pair avec une très grande fermeté sur la question des droits de l’Homme, des droits des minorités et du respect des objectifs climatiques. »

La suite de l'article à lire sur le journal Ouest-France


Nos partenaires commerciaux ne respectent pas leurs engagements
La députée européenne Marie-Pierre Vedrenne (Renew Europe) s’oppose à l’adoption de l’accord actuel avec le Mercosur.
Opinion | Renforçons la coopération transatlantique pour sauver le climat
Dans une tribune, Pascal Canfin et 100 décideurs européens appellent l'Union européenne et les Etats-Unis à travailler ensemble pour verdir leurs économies.
L’eurodéputée s’est pliée aux questions des lycéens
L’eurodéputée Marie-Pierre Vedrenne est venue vendredi au lycée Sainte-Anne, juste avant que les élèves ne retrouvent l’école à la maison, cette semaine.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la mesure d'audience (données personnelles).
OK